C’est par le nombre important d’entrées des personnes âgées dans les centres d’accueils pour SDF que la Fondation Abbé Pierre s’est rendue compte que cette tranche d’âge se retrouve délaissée par tous les services de notre société. En effet, 600 000 personnes âgées vivent avec le minimum vieillesse qui s’élève à 600euros par mois, soit en-dessous du seuil de pauvreté.

La population française est de plus en plus vieillissante à cause du nombre de départ à la retraite de la génération du baby-boom. Le montant de la retraite diminue alors que celui des loyers n’arrête pas d’augmenter. La Fondation Abbé Pierre évalue à plus d’1 million le nombre de personnes âgées qui seront en-dessous du seuil de pauvreté dans 10ans. De plus en plus de personnes-âgées sont en situation de dépendance, c’est-à-dire qu’il est impossible pour elles d’effectuer des activités de la vie quotidienne et de s’adapter à son environnement seules.L’espérance de vie augmente, mais ces années     gagnées, sont-elles des années passées en bonne santé ? Toutes ces personnes fragiles perdent leur autonomie, tombent malades très facilement, doivent se faire hospitaliser plus souvent… Elles ont besoin d’une aide financière, ou matérielle pour continuer à vivre à domicile : aides ménagères, garde à domicile, aide au retour  à domicile après une hospitalisation…

Toutes ces difficultés provoquent des conséquences néfastes à leur situation financière. Le système de soins n’est pas adapté à cette population âgée. La formation des praticiens en gériatrie reste très faible et est insuffisante pour subvenir aux besoins des personnes âgées. Elles coûtent cher aux domaines de la santé. Elles représentent un nombre important de patients pour les médecins généralistes. La gériatrie est une discipline encore peu valorisée. Les locaux sont inadaptés à cette tranche d’âge : inconfort, salles de bain trop étroites, pas de lieu pour accueillir les familles… Il est également difficile de faire admettre un patient âgé dans des unités spécialisées et particulièrement dans les unités de soins intensifs. Les services de gériatrie sont engorgés par le nombre important de personnes âgées qui veulent se faire soigner.« Les petits frères des pauvres » apportent une aide matérielle et un soutien affectif à plus de 32 000 personnes âgées.L’association BIG-BANG dénonce ces pratiques de désertifications médicales et propose des solutions pour l’installation de médecins dans les zones rurales, afin que les personnes âgées et leur santé ne soient pas négligées. Elle pointe le manque d’accès aux soins équitables à tous. Une des solutions, est d’instaurer un nombre plus important de pôles de santé pour y accueillir plusieurs spécialistes, en fonction des besoins des populations, permettant d’assurer une proximité médicale équitable des soins à tous les patients, les personnes âgées notamment. Un suivi global leur sera proposé dans ces pôles de santé.Mai 2012 sortie de l’ouvrage “Zones rurales à votre santé !“ Vous pouvez le réserver dès maintenant sur AMAZON, FNAC…                          

Association Big-Bang

litteraire@asso-big-bang.eu

redac@asso-big-bang.eu

Zone de Texte: 1 personne de plus de 60 ans souffre de solitude

Tel : + 33 (0)3 29 83 82 81

Fax : + 33 (0)8 11 48 16 21