Agissant en quelque sorte à titre d’ordinateur central en contrôlant les multiples organes du corps humain ainsi qu’en recevant divers signaux en provenance de ceux-ci, le système nerveux est composé du cerveau, des nerfs et de la moelle épinière. Cette dernière, contenue dans les 24 vertèbres mobiles, est particulièrement vulnérable, tandis que le cerveau est protégé par la boîte crânienne. Les informations se transmettent par la moelle, et se séparent par la suite en de plus petits canaux : les nerfs. La naissance, l’accouchement, les traumatismes (accident, chutes, etc.), le stress et les mauvaises postures ne sont que quelques-uns des facteurs pouvant altérer les fonctions de votre colonne vertébrale. Dès qu’il y a un dérèglement au niveau des nerfs, si petit soit-il, de nombreux symptômes parfois douloureux peuvent survenir.

La chiropratique pour soigner ses maux

Que ce soit pour traiter des malaises tels qu’une douleur au nerf sciatique, une hernie discale, un torticolis (ou toute autre subluxation), des douleurs lombaires ou des maux de tête (céphalées) - pour ne nommer que ceux-ci -, le chiropraticien travaillera de pair avec son client afin de lui redonner tous les outils essentiels pour atteindre son plein potentiel. Utilisant des techniques précises et sans douleur, il aidera au maintien de sa santé ainsi qu’à la prévention de problèmes éventuels.

La chiropratique est une pratique à part entière, associant le corps et l’esprit afin d’aider au fonctionnement du système nerveux central. Le chiropraticien traitera essentiellement les symptômes liés aux troubles de la colonne vertébrale ainsi que des articulations telles que les épaules, les poignets ou les genoux. Il les aidera à retrouver leur mobilité et atténuera ainsi les blocages du dos et, par le fait même, les douleurs.

Comment bien choisir son chiropraticien?

Recevant tous une formation universitaire équivalente incluant l’apprentissage de plusieurs techniques, les professionnels de la chiropratique sont en mesure de soigner les troubles liés aux articulations ou au dos tels qu’une bursite, un torticolis ou une hernie discale. Certains chiropraticiens préfèrent privilégier l’utilisation de certaines techniques destinées à une clientèle particulière : les sportifs, les femmes enceintes, les enfants, etc.

Peu importe le soin requis, il est important de bien s’informer au sujet des approches préconisées par le thérapeute lors de la première visite. Afin de développer une relation de confiance et de coopération avec celui-ci, il faut impérativement lui poser des questions et lui faire part des résultats espérés. Membres de l’Ordre des chiropraticiens du Québec, ils sont tenus de respecter plusieurs standards propres à leur domaine d’expertise.

On retrouve des cliniques chiropratiques partout à travers la Province. Vous êtes à la recherche d’un chiro sur la Rive-Sud? Vous pouvez en tout temps consulter le répertoire de l’Ordre des chiropraticiens afin de trouver un chiropraticien à Longueuil, par exemple. L’important est de trouver un thérapeute inspirant confiance et sachant appliquer les bonnes méthodes pour le maintien de la santé du dos ainsi que pour la prévention des troubles éventuels.