Avec la technologie d’aujourd’hui, les dentistes et orthodontistes savent déjà à l’avance avant que les dents ne sortent, s’il faudra opérer ou non. Il vaut mieux, par ailleurs, les faire opérer lorsque l’on est encore jeune car on encore moins de risques de complications. Si ces dernières servaient à nos ancêtres pour la mastication de viande crue, elles ne nous servent de nos jours plus à rien dans notre société moderne.

Anesthésie locale ou générale ?

Le mode d’opération dépend du choix du patient, dans les deux cas, celle-ci n’est de toute façon pas un agréable moment à passer. Si le patient à une peur bleue du dentiste, il peut choisir l’anesthésie générale, où il sera complètement endormi pendant l’opération et ne sentira donc pas les instruments dentaires extraire les fameuses dents. C’est aussi un mode plus agréable lorsque l’on doit retirer les quatre dents d’un coup.

L’avantage d’une anesthésie locale ? Etant donné que l’on est éveillé pendant l’opération (même si l’on ne sent plus la douleur grâce à un bon sédatif), c’est que l’on pourra sentir les instruments dentaires dans sa bouche et par ce fait, le chirurgien-dentiste sera beaucoup plus attentif et consciencieux. Il se peut donc que les « dégâts » soient minimisés après l’opération. Le désavantage ? Lorsque les quatre dents doivent être enlevées, il faut généralement le faire en deux fois et la deuxième fois est toujours difficile à appréhender.