Du latin « cataracta » qui signifie chute d’eau, cataracte est un terme qui désigne l’opacification du cristallin. Cette opacité s’installe progressivement et empêche le cristallin de jouer son rôle, soit faire la mise au point des images à la manière d’une lentille de caméra. Ainsi, lorsqu’elle avance en âge, la personne qui souffre de cataractes voit de moins en moins bien, son acuité visuelle baisse lentement. Pour comprendre ce que parvient à distinguer une personne qui est atteinte de cataractes, il suffit d’imaginer que l’on regarde au travers une vitrine terne ou encore une cascade d’eau.

Bien qu’indolores, les cataractes peuvent gêner considérablement la vue. À un point tel qu’il peut devenir difficile, voire impossible, de pratiquer des activités régulières comme lire, conduire, regarder la télévision ou même effectuer l’entretien ménager. Lorsque la qualité de vie est ainsi altérée il n’y a d’autre choix que de recourir à la chirurgie. Mais, bonne nouvelle, la chirurgie de la cataracte est une procédure éprouvée qui bénéficie d’un fort taux de réussite : dans 90% des cas, le patient retrouve une bonne vision.

L’intervention chirurgicale de la cataracte, bien que délicate, se déroule plutôt rapidement. Entre 30 et 60 minutes sont nécessaires au chirurgien pour procéder à l’opération, sous anesthésie locale, qui consiste à enlever le cristallin pour le remplacer par une lentille intraoculaire. Il est intéressant de noter ici que les lentilles intraoculaires, utilisées depuis des années dans le traitement des cataractes, sont maintenant une solution fort appréciée pour la correction de la vue des personnes qui ont un trouble comme la presbytie, la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme, et qui ne désirent pas porter des lunettes ou des verres de contact.

Pour la plupart des patients, une amélioration de la vision est observée peu de temps après la chirurgie de la cataracte, parfois même dès le lendemain. Toutefois, il faut compter environ un mois avant que l’œil n’atteigne sa vision maximale. L’ophtalmologiste convoquera son patient plusieurs fois pour vérifier le processus de cicatrisation, jusqu’à ce qu’il constate la guérison complète de l’œil.

Même si la cataracte due au vieillissement ne peut pas être prévenue, il convient d’indiquer que certaines mesures ralentissent son développement, par exemple le port de lunettes soleil qui filtrent les rayons UVA et UVB, la consommation réduite d’alcool et l’abstinence au tabac. Finalement, il est recommandé de passer un examen de la vue tous les deux ans ou tous les ans, pour les personnes âgées de 65 ans et plus.